Uncategorized

Nabilla jouera bien dans "Aïcha", mais pas sur France 2

La créatrice de la série a confirmé que la starlette camperait un nouveau personnage.

Nabilla n’avait rien inventé. Hier, “Paris Match” publiait sur son site internet un extrait d’une interview de la jeune femme, dans laquelle cette dernière évoquait son avenir. “Je vais tourner en septembre dans la série Aïcha, diffusée sur France 2 ! J’incarnerai un nouveau personnage, mais je ne peux pas en dire plus car Yamina Benguigui n’a pas encore terminé d’écrire le scénario”, expliquait la jeune femme, qui rêvait déjà de réaliser son premier film d’ici cinq ou six ans.

De retour pour dix épisodes

Sauf que, quelques heures plus tard, France 2 contactait la presse pour indiquer que la série “Aïcha” était “arrêtée”. Le dernier des quatre téléfilms portés par Sofia Essaidi ayant été diffusé en 2012, il semblait en effet surprenant que la chaîne publique relance le projet quatre ans plus tard. Mais Nabilla ne s’est pas fait de films, comme l’a confirmé Yamina Benguigui auprès de nos confrères de “Pure People”. La jeune femme a tout simplement été trop vite en besogne en annonçant que la série serait diffusée sur France 2.

“Je termine l’écriture de la première saison, dix épisodes, de la nouvelle série ‘Aïcha’. Je confirme qu’il y aura de nouveaux personnages dont celui de la fille cachée de Biyouna, tante d’Aïcha, qui débarque un beau jour dans la famille Bouamazza, que Nabilla Benattia interprétera. J’ai eu envie de faire tourner Nabilla, pour son côté jeune fille insoumise et rebelle, qui a cette sensibilité à fleur de peau des comédiennes qui n’ont pas encore joué de rôle”, a expliqué la scénariste à nos confrères.

Sa collaboration avec France 2 étant terminée, Yamina Benguigui s’est dite prête à proposer son projet à plusieurs chaînes, mais la série n’en sera pas fondamentalement transformée. “La série gardera le ton de la tragi-comédie et aura toujours pour cadre la banlieue de l’autre côté du périphérique, où habite la famille Bouamazza et l’héroïne Aïcha”, a en effet assuré la créatrice de la série. “Il m’a semblé nécessaire et essentiel qu’à la télévision, dans la France d’aujourd’hui, des jeunes filles françaises puissent continuer à s’identifier à ces personnages de fiction, car à ce jour, aucune chaîne n’a mis à l’antenne dans une série la diversité de la composante française issue de l’immigration”, a-t-elle ajouté.

MZ_AD-728X90-GIF

ADVERTISING

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X