Uncategorized

Mariage gay, "Obamacare", accord avec l'Asie : une semaine qui fera date pour les USA et Barack Obama

Lorsqu’il est arrivé au pouvoir, Barack Obama promettait du “changement” aux USA. Après de nombreux combats se soldant parfois par des échecs, la semaine qui vient de s’écouler tient presque du miracle. Une semaine qui fera date dans l’histoire de l’Amérique et du mandat d’Obama, trois succès majeurs conclus par le président, qui pourraient lui laisser espérer un jugement plus clément à l’heure du bilan…

On en aurait presque oublié le reste de l’actualité, lorsque vendredi matin la Cour suprême annonçait la légalisation du mariage homosexuel dans les 50 Etats d’Amérique. Une décision prise alors que le président rendait hommage aux victimes de la sanglante attaque raciste de Charleston, en Caroline du Nord.

S’ajoute à cela le succès d’un accord de libre-échange avec l’Asie enfin obtenu, après des années de dialogues, et les dernières menaces pesant sur la réforme centrale du mandat d’Obama, celle de l’assurance maladie, écartées par le Congrès.

Et la presse américaine de célébrer cette “incroyable” semaine, “Ten days in June” a même titré le New Yorker sous la plume du journaliste David Remnick.

“Le progrès arrive la plupart du temps de manière très progressive : deux pas en avant, un pas en arrière” a expliqué Obama lors d’une rencontre dans les jardins de la Maison Blanche avec son équipe. “Puis parfois, il y a des jours comme celui-ci, où le travail patient dans la durée est récompensé par la justice qui arrive comme un coup de tonnerre”.

“Je pense que sur de nombreux sujets, le président est du bon coté de l’Histoire” juge Seth Moulton, membre démocrate de la Chambre des représentants. “C’est incontestablement une semaine historique, et nous récoltons les fruits de très longues batailles”.

Des victoires qui interviennent au moment où le président semble déterminé à changer de ton, dans la dernière ligne droite de sa présidence. Sans échéance électorale d’ici janvier 2017, date de son départ de la Maison Blanche, Obama a choisit de prendre moins de gants.

Reste un sujet où le premier président noir des Etats-Unis se heurte à de plus nombreuses difficultés en matière de progrès, la sensible question des relations raciales. “C’est frappant : Obama a gagné sur les droits à la santé et les droits pour les homosexuels mais il a fait moins de progrès sur la question raciale” explique Julain Zelizer, professeur d’histoire à l’université de Princeton. “Je pense que les progrès sur ce sujet ont été plus lents que ce qu’il espérait”

Pour autant le président n’a pas mâché ses mots vendredi, lors de l’éloge funèbre du pasteur Pinckney, abattu une semaine plus tôt avec huit autres paroissiens par un jeune homme blanc d’une vingtaine d’années.

Revoir la vidéo du discours de Charleston ici

MZ_AD-728X90-GIF

ADVERTISING

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X