Uncategorized

Fusillade à Roye : trois morts, pronostic vital engagé pour un gendarme

Ce mardi après-midi à 16h30, les gendarmes sont intervenus pour une fusillade à Roye, en Haute-Somme, à l’est du département, sur un terrain occupé par la communauté des gens du voyage. Bilan : trois morts, quatre blessés graves dont deux gendarmes.

Selon la Préfecture de la Somme, la fusillade a fait trois morts. Un homme, une femme et un enfant en bas âge, tous trois de la communauté des gens du voyage. Quatre autres personnes ont été grièvement blessées : l’auteur de la fusillade, un enfant et deux gendarmes. L’un des deux gendarmes blessés est entre la vie et la mort. De nombreux militaires ont été orientés vers la zone de la fusillade. Tout le secteur a été bouclé.

Accès à l’hôpital bloqué
Plus de 20 policiers armés, dont certains en tenue anti-émeutes, sont stationnés devant le centre hospitalier Sud d’Amiens. Les entrées sont filtrées. Le personnel du CHU d’Amiens Sud a demandé aux personnes présentes dans la salle d’attente des urgences (les accompagnants des patients) de quitter la salle. L’hôpital s’attend à une arrivée massive des proches des victimes de la fusillade.

La presse prise à partie
Sur place, un journaliste du Courrier picard a été victime de menaces et poursuivi. Peu avant 19 heures, alors qu’il prenait une photo d’un hélicoptère au décollage, cinq à six membres de la communauté des gens du voyage l’ont enjoint à « dégager » avant de le menacer de représailles. Le journaliste du Courrier picard a alors réussi à les semer en courant pour rejoindre sa voiture et filer. France 3 Picardie ont également été pris à partie.

MZ_AD-728X90-GIF

ADVERTISING

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X