Uncategorized

Du crowfunding pour racheter les biens de l'Etat

Vous l’avez peut-être vu passer (ou pas). Un François Hollande tenant une pancarte de mise en vente du Palais de l’Elysée pour un “investissement libre à partir de 1 euro”. C’est ce que les lecteurs du Parisien ont pu découvrir dans leur journal, sous-titré “Le 14 juillet 1789, les Français ont pris la Bastille. Le 14 juillet 2015, Crowdimo.fr permet aux Français de racheter l’Elysée”.

Il n’aura fallu que deux jours de parution dans un quotidien régional pour faire parler de la campagne de Crowdimo.fr. Il faut dire que l’agence à l’origine de l’opération, Hémisphère droit, n’a pas eu froid aux yeux, le président de la République, et une date clé, la fête nationale française.

© Crowdimo.fr
© Crowdimo.fr

Derrière cette campagne culottée, Charley Azoulay, directeur du développement de Crowdimo Invest«Cette campagne est un test grandeur nature pour prouver la puissance financière du crowdfunding et éviter que les joyaux immobiliers sortent du patrimoine national.» Car cette campagne a bien un but, la conservation du patrimoine français.

En effet, chaque année, les pouvoirs publics cèdent des biens immobiliers, dont l’ensemble représente 64 milliards d’euros, afin de rembourser la dette du pays. Crowdimo, fondée en janvier dernier et spécialisée dans le crowdfunding immobilier regrette que la plupart de ces cessions soient faites avec «des investisseurs la plupart du temps étrangers, qui ne partagent pas les mêmes valeurs que la France. Il est temps que l’immobilier fasse sa révolution, et cette révolution passera par le crowdfunding, qui n’est pas qu’un simple effet de mode.»  A travers cette campagne, la plateforme espère décrocher une audience auprès du président de la République afin, à terme, d’obtenir l’autorisation de revendre ces biens aux Français grâce au crowdfunding.

14 millions d’euros en 48h. Pour justifier l’utilité et l’intérêt de son projet Crowdimo a lancé sur son site une opération de promesse de dons, destinée à un hypothétique rachat du palais présidentiel. En un peu plus de 48 heures, la cagnotte a atteint les 14 millions d’euros, «sans compter les promesses de dons de plusieurs millions», précise Charley Azoulay.

Selon lui, «les personnes ont souscrit pour démontrer leur capacité à se mobiliser pour leur pays».

Une requête déjà entendue puisque le gouvernement aurait fait savoir qu’il n’engagerait aucune poursuite quant à l’utilisation de l’image du président. Ce dernier serait pourtant dans son droit, car bien que Crowdimo avance que la photo est libre de droit, le site de l’Elysée rappelle que toute utilisation commerciale ou publicitaire de l’image du président est interdite.

Quant au résultat de l’opération de promesse de dons, il faudra attendre dimanche, lors de la clôture de la campagne, pour savoir si les français sont prêts à racheter l’Elysée !

MZ_AD-728X90-GIF

ADVERTISING

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X