Uncategorized

Coupe du monde féminine, c'est parti !

La 7e coupe du monde féminine de football qui se déroule au Canada, est officiellement commencée, la conférence de presse d’ouverture ayant eu lieu hier, 4 juin. Les premiers matches se joueront dès le 6 juin et jusqu’au 5 juillet, date de la finale.

Quatrièmes après le Mondial en 2011 et les Jeux olympiques en 2012, éliminées en quart de finale de l’Euro en 2013, l’équipe de France espèrent bien monter sur le podium cette année. Elles se sont révélées à la foule lors de la dernière Coupe du monde, mais n’ont malheureusement pas pu confirmer. Au point même que l’homme qui les a amenées à un tel niveau de popularité, Bruno Bini a été remercié juste après l’élimination en 2013. “Il y a eu énormément de déception. Tout le monde a pris conscience que quand on a des occasions de gagner des titres et qu’on les laisse filer, c’est dur. Il faut qu’on se mette en tête qu’on est capable d’aller chercher ce Mondial”, avait déclaré la capitaine Wendie Renard.

Mais les Bleues ne se laissent pas abattre ! “L’équipe a pris confiance. On ne se prend pas pour ce qu’on n’est pas mais on s’est rapproché des meilleures”, estime Philippe Bergeroo, ancien gardien de but des Bleus et nouveau sélectionneur de l’équipe féminine. “Mais il ne faut pas être champion du monde des matches amicaux. Désormais l’objectif est le podium, aller chercher une médaille. Pour certaines, c’est maintenant ou jamais”. Portées par la solidité de leurs résultats depuis deux ans, où elles ont battu les grandes nations telles que l’Allemagne, les Etats-Unis, le Brésil ou encore la Suède et grimpé jusqu’au troisième rang du classement Fifa, les Bleues ne craignent donc pas leurs premiers matches : l’Angleterre le 9 juin, la Colombie le 13 juin puis le Mexique le 17 juin.

Capture d’écran 2015-06-05 à 09.24.45

MZ_AD-728X90-GIF

ADVERTISING

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X